NL | FR
Nous contacter     .be
Logo

L'utilisation dans l'entreprise d'autres méthodes d'analyse des risques

  1. Nous sommes certifiés VCA: n'est-ce pas suffisant ? 
  2. Nous avons réalisé une analyse des risques et tout est en ordre: n'est-ce pas suffisant ? 
  3. Faut-il abandonner tout ce que nous avons fait jusqu'à présent et recommencer à zéro avec SOBANE ? Nous utilisons déjà une autre méthode d'analyse des risques ? Devons-nous changer ? 
  4. Notre maison mère nous impose comme à ses autres filiales une autre méthode d'analyse des risques. Que faire ? 
  5. A-t-on besoin d'autres méthodes complémentaires à SOBANE. Si oui, dans quel but et lesquelles ? 

11. Nous sommes certifiés VCA: n'est-ce pas suffisant ?

La certification VCA atteste que vous avez mis en place une politique de sécurité répondant à certains critères administratifs. La stratégie SOBANE concerne la mise en place et le fonctionnement de cette politique dynamique de gestion des risques.

12. Nous avons réalisé une analyse des risques et tout est en ordre: n'est-ce pas suffisant ?

Félicitations si tout est en ordre! Et, si c'est le cas, continuez de la sorte!

Mais à quel point de vue est-ce "en ordre"? Au point de vue réglementaire?

Comment être tout à fait "en ordre" au regard d'une exigence telle que celle de la loi sur le bien-être au travail: "L'employeur prend les mesures nécessaires afin de promouvoir le bien-être des travailleurs lors de l'exécution de leur travail"?

Comment a été réalisée l'analyse des risques? Le personnel est-t-il d'accord avec les constatations ou évaluations faites? La concertation sociale est-elle sans problème au sein du CPPT? Avez-vous parfois recours au SEPP? Comment cette collaboration est-elle organisée?

13. Faut-il abandonner tout ce que nous avons fait jusqu'à présent et recommencer à zéro avec SOBANE ? Nous utilisons déjà une autre méthode d'analyse des risques ? Devons-nous changer ?

La stratégie SOBANE est assez différente de ce qui est fait généralement. Au lieu de traiter les problèmes un par un quand et comme ils arrivent (approche verticale), on tente par le guide de concertation Déparis de revoir l'ensemble de la situation de travail et de manière préventive (approche horizontale) avant éventuellement d'aborder les problèmes plus spécifiquement et isolément.

Il ne s'agit cependant pas de brûler tout et changer de cap à 180°. SOBANE permet simplement de réorganiser ce qui est fait et d'arriver à une politique globale plus efficace et rentable.

Si l'entreprise (par le CP) prend conscience de l'intérêt d'une démarche participative, globale et progressive, elle réalisera une première réunion Déparis, en découvrira l'efficacité technique (dépistage des risques et quelques solutions immédiates) et sociale (meilleur climat de travail…). Elle répètera l'expérience. Elle aura recours aux spécialistes de manière plus appropriée et plus efficace. Elle mettra en pratique la stratégie SOBANE parce qu'elle y trouvera son intérêt technique, social et économique. La stratégie l'aidera à organiser un système de gestion dynamique qui ne soit pas ou plus une charge, mais qui soit source d'efficacité pour tous

Certes, pour cela il lui faut évoluer et le CP habitué à fonctionner d'une certaine manière doit accepter de réfléchir à d'autres approches et de tenter d'autres expériences.

La continuité est plus aisée. L'évolution entraînera moins de routine, plus d'efficacité, le sentiment d'apporter quelque chose de positif à l'entreprise et au personnel, plutôt que simplement de leur éviter des problèmes (accidents, maladies…), plus de satisfaction professionnelle.

14. Notre maison mère nous impose comme à ses autres filiales une autre méthode d'analyse des risques. Que faire ?

En règle générale, les procédures imposées par les maisons mères sont assez administratives et ne sont ni participatives, ni globales, ni progressives. Il appartient au CP de voir si, en plus de ces méthodes "officielles", d'autres outils et en particulier le guide de concertation Déparis ne peuvent pas, pour le quotidien local du bien-être, apporter plus d'informations et conduire à une évolution plus rapide.

Certaines entreprises belges relevant de grands groupes internationaux ont mis en place la stratégie SOBANE et le guide de Dépistage Déparis dans ce contexte.

15. A-t-on besoin d'autres méthodes complémentaires à SOBANE. Si oui, dans quel but et lesquelles ?

La stratégie SOBANE est une philosophie d'approche et non uniquement une série d'outils ou de méthodes. Elle repose sur les principes de participation, globalité, approche préventive plutôt que légaliste, approche progressive. Le guide de concertation Déparis est prévu pour le premier niveau de Dépistage, accompagné d'une check-list pour le CP.

Des guides ont été développés et sont proposés dans 14 domaines de risques pour les niveaux d'Observation et d'Analyse, dans le but d'aider ceux qui épousent la philosophie à la mettre en pratique. A ces niveaux tout autant qu'au niveau de Dépistage, les situations de travail sont toutes différentes et aucune méthode ne peut jamais prétendre être parfaitement adéquate.

D'autres méthodes peuvent donc s'avérer préférables.

Cependant, pour les 14 domaines couverts actuellement par la stratégie, aucune autre méthode complémentaire n'est dans notre esprit nécessaire en ce qui concerne la prévention collective.

Comme discuté à la FAQ 4, lors d’un accident, d’une maladie professionnelle ou d’un harcèlement, il faut évidemment se soucier en priorité de la personne concernée.

D'autre part, Déparis et SOBANE concernent la prévention collective. Dans certains cas, une prévention individuelle peut être utile, voire indispensable (voir FAQ 22).

Enfin, comme discuté en FAQ 10, une check-list complémentaire au guide Déparis a été développée pour aider le CP à vérifier que les risques majeurs ont été abordés de manière suffisante. (Voir section 4.3. du document SOBANE): Elle aborde les risques d'accidents, les risques électriques, incendie et explosions, les risques liés à l'outillage et les risques chimiques et biologiques.
 

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité