NL | FR
Nous contacter     .be
Logo

Introduction

Introduction

Prévenir les risques professionnels : des formations et des outils

Les problèmes de bien-être au travail sont surtout connus des entreprises à travers la législation et les obligations qu'elle leur impose: des prescriptions non pas de moyens, mais d’objectifs en matière de prévention. Le passage à l’action n’est toutefois pas toujours aisé, même si, au sein des entreprises, beaucoup ont conscience des risques professionnels et de leur impact humain et économique.

Pour les professionnels de la prévention, la première étape est de se former pour acquérir les connaissances et compétences utiles à la fonction de conseiller en prévention. Cette formation donnera les informations nécessaires à l’élaboration d’une politique de prévention, mais ne permettra pas forcément de résoudre les problèmes concrets de mise en pratique.

La stratégie SOBANE, proposée et diffusée gratuitement par la Direction Générale Humanisation du travail du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale, et développée avec le soutien du Fonds Social Européen, est un des moyens permettant d’instaurer une politique de prévention efficace et durable au sein d’une entreprise. Il s’agit d’une démarche globale et participative. Les nombreux outils disponibles donnent la possibilité à tous les acteurs de l'entreprise de se prendre en charge afin de mieux prévenir les risques professionnels et d'intégrer cette prévention dans tous les aspects de la vie sociale, organisationnelle et économique de leur entreprise.

L’intérêt d’une stratégie de prévention des risques

  • Se mettre en conformité avec la loi sur le bien-être au travail, qui demande qu'une analyse des risques soit réalisée pour tout le personnel. En cas de non-respect de la réglementation, des sanctions civiles et surtout pénales peuvent menacer les dirigeants des entreprises et ceux qui les secondent.
  • Mettre en place une gestion dynamique des risques permettant de diminuer les risques d'accidents et de maladies professionnelles et les coûts importants qui y sont associés, et de parvenir à un meilleur fonctionnement de l'entreprise et un meilleur bien-être du personnel.
  • Instaurer dans l’entreprise une culture participative tout en tenant compte des limites de chacun, afin de donner la possibilité aux membres du personnel de devenir les véritables acteurs de leur prévention et de celle de leurs collègues.

Les difficultés fréquemment rencontrées

La mise en place d'une gestion dynamique des risques est rendue difficile par l'étendue et la diversité des matières concernées: la sécurité (électricité, machines, incendie…), les risques physiques (bruit, ambiances thermiques, vibrations…), les risques liés aux produits chimiques et biologiques dangereux, les troubles musculosquelettiques (TMS) mais aussi les risques psychosociaux. En particulier pour ces derniers risques et les TMS, il semble que le schéma classique où un spécialiste vient résoudre les problèmes durant une période limitée et à la place de l’entreprise ne fonctionne pas. Pour les PME, le recours à des conseillers en prévention externes représente un coût financier important dès que la demande dépasse les tâches décrites sous le forfait obligatoire.

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité