NL | FR
Nous contacter     .be
Logo

Stratégie SOBANE appliquée aux ECLAIRAGE

EclairageVous pouvez télécharger et commander gratuitement la brochure dans le module Publications.

Pour plus d’informations, consultez nos autres pages web:

 

Niveau 2, Observation  

  • Observatie_KLIntroduction à la méthode
  • La méthode d'Observation est reprise au chapitre 2 de la brochure.
  • Des fiches d'aide pour aider à mieux comprendre ce domaine de risque sont aussi disponibles en annexe de la brochure.
  • Version modifiable (DOC, 312 Kb) facilitant la rédaction du rapport

Niveau 3, Analyse

  • Analyse_KLIntroduction à la méthode
  • La méthode d'Analyse est reprise au chapitre 3 de la brochure.
  • Des fiches d'aide pour aider à mieux analyser ce domaine de risque sont aussi disponibles en annexe de la brochure.
  • Version modifiable (DOC, 314 Kb) facilitant la rédaction du rapport

Niveau 4, Expertise

  • Aucune méthode n'est donnée pour ce niveau d'expertise. Le chapitre 4 explique l'aide complémentaire que l'expert peut apporter.
  • Des fiches d'aide pour aider à mieux analyser ce domaine de risque sont aussi disponibles en annexe de la brochure.

 


Introduction

Niveau 2: Observation

Introduction

ObjectifsObservatie
  • Étudier la situation en général et sur le terrain, en ce qui concerne:
    • les conditions de travail
    • les sources de lumière naturelle et artificielle
       
     
  • Déterminer les mesures techniques immédiates qui peuvent être prises pour prévenir/améliorer les risques.
     
  • Déterminer si une Analyse (niveau 3) plus approfondie
    • est nécessaire
    • avec quelle urgence
    • avec quels objectifs.
     
Qui?Beeldscherm observatie
  • Les salariés et leur encadrement.
  • Les personnes de l'entreprise (encadrement, bureau d'étude, préventeurs internes) connaissant parfaitement la situation de travail.
Comment?

Une description plus détaillée de la façon de mettre en oeuvre les méthodes d'Observation se trouve dans l'introduction générale de la méthode SOBANE.
Seules les directives principales sont rappelées ci-dessous.

La démarche est semblable à celle utilisée lors du niveau 1, Dépistage Déparis et les participants devraient être les mêmes:

  1. Définition du petit groupe de postes formant une "situation" de travail
     
  2. Désignation d'un coordinateur
     
  3. Préparation du coordinateur: il lit la méthode d'Observation en détails, se forme à son utilisation et adapte l'outil à la situation de travail
     
  4. Constitution d'un groupe de travail avec des travailleurs-clés et de personnels d'encadrement technique. Ce groupe comprend au moins un homme et une femme en cas de poste mixte
     
  5. Réunion du groupe de réflexion dans un local calme près des postes de travail (pendant 2 heures en moyenne)
     
  6. Explication claire par le coordinateur du but de la réunion et de la procédure
     
  7. Discussion sur chaque rubrique en se concentrant sur
    • ce qui peut être fait concrètement pour améliorer la situation, par qui et quand
    • ce pour quoi il faudra demander l'assistance d'un préventeur au niveau d'Analyse

      La discussion porte sur la situation de travail en prenant en compte les caractéristiques des travailleurs et, en particulier, le fait qu'il s'agit d'hommes ou de femmes, de sujets jeunes, de plus âgés, de personnes connaissant la langue locale ou non.
       
     
  8. Après la réunion, préparation de la synthèse des résultats par le coordinateur, en mettant au net
    • les tableaux utilisés, contenant les informations détaillées ressortant de la réunion
    • la liste de solutions envisagées avec des propositions sur qui fait quoi et quand
    • la liste des points à étudier plus en détails à un niveau 3, Analyse, avec les priorités.
       
     
  9. Les résultats sont présentés aux participants, à la direction et au comité de prévention et de protection au travail pour révision, ajouts et décisions
     
  10. Poursuite de l'étude pour les problèmes non résolus par la méthode de niveau 3, Analyse.

    A défaut de pouvoir organiser une réunion de 3 à 6 personnes, le coordinateur conduit l'Observation seul ou avec une ou deux personnes et éventuellement sur le lieu même de travail. Cette solution non idéale reste utile puisqu'elle fait progresser la prévention et prépare le recours éventuel à un préventeur externe.
Points à discuter
  1. Description succincte de la situation de travail:
    • croquis
    • emplacement des sources lumineuses
    • emplacement des postes de travail
    • salariés concernés.
       
     
  2. Recueil des informations séparément pour chaque source:
      • l'éclairage naturel
      • l'éclairage artificiel
      • les surfaces de travail
      • les écrans d'ordinateurs
      • les plafonds, les parois, ...
       
    • sur la situation en général et non pas le jour d'observation
    • dans chaque zone et/ou pour chaque activité
    • avec recherche de solutions immédiatement applicables.
       
     
  3. Synthèse: jugement de la situation de travail dans son ensemble:
    • jugement de la situation actuelle
    • bilan des actions prévention/amélioration
    • jugement de la situation future
    • nécessité d'une Analyse, niveau 3, urgence et objectifs.
     
Terminologie
  • Eclairement: lumière qui tombe sur le plan de travail, la paroi, ...
  • Luminance: lumière qui est réfléchie par cette surface; appelée luminosité, en général

Niveau 3: AnalyseAnalyse

Introduction

Objectifs
  • Evaluer quantitativement certaines conditions d'éclairage à problèmes par des mesurages au moyen d'un luxmètre. 
  • Approfondir la recherche de mesures de prévention/amélioration. 
  • Estimer s'il est nécessaire de procéder à une étude encore plus approfondie (Expertise, niveau 4).
Qui ?
  • Les personnes de l'entreprise avec l'assistance d'un préventeur possédant:
    • les compétences méthodologiques
    • les appareils de mesurages.
     
Comment?Beeldscherm observatie

Une description plus détaillée de la façon de mettre en oeuvre les méthodes d'Analyse se trouve dans l'introduction générale de la méthode SOBANE.
Seules les directives principales sont rappelées ci-dessous.

La démarche à adopter par le préventeur est la suivante:

  1. Révision des résultats du Dépistage et de l'Observation de la situation de travail avec le coordinateur qui a mené les études à ces deux premiers niveaux:
    • en prenant connaissance du travail accompli précédemment aux niveaux Dépistage et Observation
    • en revoyant ce travail et les différentes solutions envisagées et en y apportant sa compétence pour les confirmer ou non
    • en déterminant les aspects qui nécessitent une Analyse particulière complémentaire.
       
     
  2. Analyse proprement dite de la situation de travail sous ces points particuliers, et en collaboration avec les personnes de l'entreprise
    • en étudiant plus en profondeur ces aspects particuliers
    • en réalisant éventuellement des mesurages, toujours dans une optique de prévention
    • en aidant l'entreprise à mettre en ouvre les solutions préconisées. 
     
Points à discuter
  1. Approfondir la caractérisation des sources lumineuses.
  2. Apprécier la situation à chaque poste de travail à partir de mesurages d'éclairement horizontaux et verticaux.
  3. Rechercher des mesures de prévention/amélioration possibles en reprenant la démarche du niveau 2, Observation.
  4. Déterminer le risque actuel et le risque résiduel après prévention/amélioration par comparaison aux valeurs recommandées.
Terminologie
  • Dommage-effet: Tout effet indésirable dû à l'éclairage, tel que fatigue visuelle, manque de concentration, insécurité.
  • Risque: Probabilité d'un certain effet ou dommage, compte tenu des conditions d'éclairage et des durées de travail.
  • Risque résiduel: Probabilité de ce même effet après amélioration de la situation de travail.

Unités
  • Eclairement: Quantité de lumière incidente sur une surface (lux).
  • Luminance: Quantité de lumière réfléchie (par unité d'angle solide) par cette surface ou émise par une source vers l'oil directement (cd/m²). :
  • Contraste: Assimilé au rapport des luminances entre deux surfaces, ou encore estimé par le rapport des eclairements réfléchis mesurés au moyen d'un luxmètre orienté vers ces surfaces.

Niveau 4: ExpertiseExpertise

Le présent document n'a pas pour but de décrire comment l'Expertise doit être conduite, mais de préciser:

  • ce en quoi elle doit consister,
  • ce que l'on doit en exiger.
Objectifs

Par une analyse plus fine, pour mieux caractériser certains problèmes d'éclairage dans des cas particulièrement difficiles et pour recalculer éventuellement une installation d'éclairage à certains postes de travail (général, zonal, ponctuel).

Qui?

Les personnes de l'entreprise et le préventeur avec l'aide supplémentaire d'un expert en éclairage possédant:

  • les moyens de mesurage et d'interprétation nécessaires
  • la compétence technique pour la recherche de solutions particulières. 
Comment?Beeldscherm expertise

Suite à l'Analyse et à la demande des personnes de l'entreprise et du préventeur, l'expert sera amené, suivant le cas, à

  • utiliser des techniques spéciales (ex. : luminancemètre, ...)
  • recalculer une installation d'éclairage locale ou générale au moyen de logiciels d'éclairage donnant les courbes d'iso-éclairement sur la surface du local. (fiche 13)
Rapport

Aucun document de travail n'est présenté. L'expert appropriera les informations au cas rencontré.

Le rapport d'Expertise doit cependant comprendre:

  • la justification des techniques utilisées
  • les mesures de prévention/amélioration préconisées
  • le risque résiduel après prévention/amélioration

La synthèse doit être établie à nouveau

  • par les personnes de l'entreprise
  • avec l'assistance des préventeurs et des experts. 
     

Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale - Conditions d'utilisation - Politique de confidentialité